Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

nous suivre

Rechercher





Accueil > Le Laboratoire > Présentation par le Directeur

Bienvenue

par Dernière mise à jour - publié le , mis à jour le

Le LEST un laboratoire quinquénaire, jeune, dynamique et en croissance

Le Laboratoire d’Économie et de Sociologie du Travail (LEST) est une Unité Mixte de du CNRS et d’Aix-Marseille université.

Créé en 1969 comme unité propre du CNRS, il a depuis lors pour ambition de produire une recherche fondamentale et impliquée de haut niveau sur le travail et ses évolutions en lien avec la formation et l’emploi.

Unité mixte de recherche depuis 2000, le LEST compte dans ses rangs plus d’une centaine de membres incluant chercheurs du CNRS, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens de la recherche, doctorants et chercheurs contractuels.

Comme son nom l’indique, le laboratoire était bi-disciplinaire à sa création. Aujourd’hui, ce sont des chercheurs de 7 disciplines qui sont réuni autour de l’analyse du travail et de ses mondes comme révélateur des dynamiques sociales contemporaines.

L’identité scientifique du LEST, fortement ancrée et partagée, est ainsi depuis sa fondation liée à une approche interdisciplinaire du travail et des mondes du travail appréhendés dans le même mouvement comme objet de recherche et comme analyseur des transformations sociétales qui le traversent (migrations, éducation, citoyenneté, socialisation, ...).

L’interdisciplinarité pour analyser les constantes mutations

Le point de vue de recherche adopté au LEST est que, pour mesurer toute la complexité des liens d’interdépendance qui nourrissent les dynamiques de changement social, la démarche interdisciplinaire s’avère plus que jamais nécessaire ; le monde social contemporain, pris dans des phénomènes de globalisation et d’internationalisation, est fait de contraintes et d’opportunités qui se traduisent notamment par une diversification des parcours de vie et la production d’inégalités croissantes. Les travaux conduits au LEST contribuent à analyser les mutations que produisent et dont se saisissent les acteurs socio-économiques et socio-politiques, individuels et collectifs ; mutations susceptibles de conduire à des innovations organisationnelles ou institutionnelles. Les institutions constituent des points d’appuis autant que des éléments de contexte d’un changement social dont une part demeure imprévisible. L’incertitude constitutive des mutations économiques et sociales doit ainsi être prise en compte dans chaque projet de recherche. Nos travaux, construits en interactions avec la communauté scientifique et les acteurs sociaux, visent à les doter d’analyseurs et d’outils méthodologiques destinés à appréhender, à comprendre la nature de ces changements comme leurs effets au prisme d’une question clé : le travail.

Une grammaire commune pour traiter un large spectre

Cette « grammaire » commune du LEST s’appuie ainsi sur une série de points d’ancrage qui constituent une véritable ossature dynamique articulant les aspects problématiques, théoriques et méthodologiques tout en offrant une cohérence d’ensemble aux travaux scientifiques du LEST. Ces travaux scientifiques couvrent un large spectre de champs et de problématiques tels que l’économie sociale et solidaire, les inégalités hommes/femmes sur le marché du travail, les politiques d’emploi et lutte contre le chômage, le lien migration/travail, les relations professionnelles et le dialogue social, les risques professionnels, le décrochage scolaire, les transformations organisationnelles et professionnelles liées au numérique, les nouvelles formes d’emploi, les trajectoires professionnelles, les modes de régulation du marché du travail, etc.

Au coeur d’un environnement institutionnel d’excellence

Le LEST bénéficie du soutien régulier et constant de ses tutelles CNRS et Aix-Marseille Université ; cette confiance nous invite à maintenir un fonctionnement organisationnel performant et une production scientifique de haut niveau : c’est notre objectif global et constant.

Des projets scientifique et technique complémentaires

Le projet scientifique du LEST se déploie au sein de trois axes interdisciplinaires qui structurent la vie scientifique du laboratoire :

A ce projet scientifique s’ajoute un projet technique quinquennal qui couvre l’ensemble des fonctions support du laboratoire (Ressources humaines, information scientifique et technique, bibliothèque, logistique & infrastructure, gestion administrative et financière, communication, informatique, etc.). Il vise à soutenir un développement harmonieux et maîtrisé de l’ensemble des activités du laboratoire. Notre point de vue est qu’au sein de notre collectif de travail, les uns produisent de la recherche à un niveau scientifique et les autres à un niveau technique, ces deux modalités de production étant nécessairement complémentaires et interdépendantes.

Un lieu inclusif de formation à la recherche

Le LEST est une unité de recherche qui inclut pleinement les doctorants et post-doctorants dans sa dynamique collective. Instrument de formation à la recherche par la recherche, notre laboratoire concours activement à la solidarité intergénérationnelle notamment par l’accompagnement des plus jeunes dans la construction d’une trajectoire professionnelle solide et épanouissante.

La nécessaire volonté d’ouverture au monde

Le LEST est également un laboratoire séculier, ouvert sur son environnement social, économique et politique. Il affirme qu’une recherche de haut niveau en sciences sociales sur un objet comme le travail qui innerve l’ensemble des activités sociales, ne peut être valablement construite sans des interactions constantes et fortes avec les acteurs décisionnels, opérationnels.

A ce titre nos partenariats sont denses et, pour certains, plongent dans un compagnonnage ancien. Il en est ainsi des liens avec le Céreq (Centre d’études et de recherches sur les qualifications), dont le LEST est centre associé, ou l’IRT (Institut Régional du Travail). Aujourd’hui membre et support constant du LabexMed, il sera demain pleinement investi dans les nouvelles formes de l’excellence scientifique et pédagogique.

Ces partenariats sont également multiniveaux, ils couvrent des territoires allant des plus localisés jusqu’à des institutions partenaires situées aux quatre coins du monde.

Enfin, parce que le travail est universel et rejoint tous les temps et les lieux sociaux, l’aire de recherche du LEST ne connaît de frontières que pour en étudier le rôle sur la circulation des hommes et des femmes au travail.