Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

nous suivre

Rechercher





Accueil > Membres > Recherche

Luc SIGALO SANTOS

par Rédaction LEST - publié le , mis à jour le

 : lucsigalosantos@gmail.com

- Politiste
- Maître de conférences en science politique, Aix-Marseille Université, Faculté d’économie-gestion

Luc Sigalo Santos - CV court 2018

Positions institutionnelles antérieures

- Post-doctorant en sociologie, université Paris-Dauphine (IRISSO), ANR CAPLA
- Enseignant en science politique et sociologie, universités Paris 8 et Lyon 2, IEP de Strasbourg, d’Aix-en-Provence et de Lyon

Formation

  • Thèse de doctorat en science politique sur le traitement public du chômage dans le secteur artistique, co-dir. V. Dubois et L. Jeanpierre, université Paris 8 (CRESPPA-LabToP). Prix Dalloz 2017
  • 2007-2010 Scolarité à l’École normale supérieure de Paris (Ulm), dépt. de sciences sociales
  • 2008-2010 Master 2 Pratique de l’interdisciplinarité dans les sciences sociales, ENS-EHESS
  • 2008 Licence de sociologie. Université Paris-Descartes
  • 2007 DEUG de sociologie. Université Bordeaux 2 Victor Segalen

Domaines de recherche

  • Sociologie de l’action publique, de l’état et de l’administration  : politiques d’emploi, état social, politiques culturelles, réformes des services publics, fonds européens, frontières sectorielles et professionnelles dans l’administration.
  • Sociologie du travail, de l’emploi et des professions : chômeurs et précaires, agents administratifs, artistes et professions culturelles, ouvriers du clic et digital labor.
  • Sociologie économique : intermédiaires de l’emploi salarié et indépendant, régulation publique et privée du marché du travail, entrepreneurs et startups, capitalisme de plateformes.
  • Sociologie du numérique : crowdsourcing, micro-tâches, délocalisation en ligne, marchandisation du temps libre, frontière travail-loisirs.

Sélection de publications

  • Sigalo Santos L. et Barraud de Lagerie P. (à paraître début 2019), « Et pour quelques euros de plus. Le crowdsourcing de micro-tâches et la marchandisation du temps », Réseaux, accepté pour publication, numéro « Plateformes numériques » (coord. J.-S. Beuscart et P. Flichy).
  • Sigalo Santos L. (à paraître fin 2018), « Quand l’état social s’adapte aux artistes. Les contreparties d’une prise en charge institutionnelle sur mesure », Sociologie de l’art, accepté pour publication, numéro « Les artistes et leurs institutions » (coord. S. Julhe et E. Salaméro).
  • Sigalo Santos L. (2018), L’administration des vocations. Enquête sur le traitement public du chômage artistique en France, Paris, Dalloz. Préface de V. Dubois et L. Jeanpierre.
  • Sigalo Santos L. et Lebrou V. (2018), « Ce que le Fonds social européen fait à l’action publique locale. Reconfiguration des rapports institutionnels, redéfinition des rôles professionnels », Politique européenne, n° 60, p. 8-33.
  • Sigalo Santos L. (2018), « L’état social actif aux prises avec la professionnalisation des artistes allocataires du RSA », dans F. Bajard, B. Crunel, C. Frau, F. Nicolas, F. Parent (dirs.), Professionnalisation(s) et état. Une sociologie politique des professions, Presses universitaires du Septentrion.
  • Sigalo Santos L. (2014), « Le recrutement des figurants de l’audiovisuel. L’ANPE Spectacle, un intermédiaire public sur le marché des images », Revue française de Socio-économie, n° 14, p. 15-39. Prix jeune auteur GDR CNRS « économie et Sociologie » / RFSE.
  • Sigalo Santos L., Avarguez S., Gomel B. (2014), « L’accompagnement des artistes allocataires du RSA », dans Gomel B., Eydoux A. (dir.), Apprendre (de l’échec) du RSA. La solidarité active en question, Paris, éditions Liaisons sociales, p. 239-246.
  • Sigalo Santos L. (2013), « Portrait d’un service public en intermédiaire : l’ANPE Spectacle de Paris », Le Mouvement social, n° 243, avril-juin 2013, p. 31-40.
  • Sigalo Santos L. (2010), « La mesure administrative de l’activité artistique. Enquête à l’ANPE Spectacle » dans B. Joyeux-Prunel (éd.) avec L. Sigalo Santos (collab.), L’Art et la Mesure. Histoire de l’art et méthodes quantitatives, Paris, éditions Rue d’Ulm, pp. 577-595.

Sélection de communications (2017-2018)

  • 25-27 octobre 2018 (avec P. Barraud de Lagerie), « Le crowdsourcing de micro-tâches. Nouvelles pratiques et nouveaux enjeux de la sous-traitance », colloque du Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT), Montréal, Canada.
  • 23 juin 2018, « For a few euros more. Crowdsourcing and the valuation of spare time », Congrès annuel de la Society for the Advancement of Socio-Economics (SASE), Kyoto, Japon.
  • 18 juin 2018, « L’injonction à l’autonomie des artistes allocataires du RSA. Du salut professionnel des créateurs au salut budgétaire de l’état social », colloque « Que veut dire autonomie aujourd’hui ? Genèses et usages d’un nouvel impératif d’action publique », université Paris 1, Centre Malher.
  • 17 novembre 2017, « Quand l’état social s’adapte aux artistes. Les effets pervers d’une prise en charge institutionnelle sur mesure », colloque « Les artistes et leurs institutions » (coord. Samuel Julhe et émilie Salaméro), Bordeaux.
  • 12 juillet 2017, (avec J.-M. Pillon) « De l’ANPE à Pôle emploi. Comment l’ethnographie permet d’analyser l’état en recomposition », ST 2 Ethnopol « Quelle ethnographie pour quelle science politique ? » (coord. Martina Avanza, Sarah Mazouz et Romain Pudal), 14e congrès de l’Association française de science politique, Montpellier.
  • 3 avril 2017 (avec V. Lebrou) — « Ce que le Fonds social européen fait à l’action publique locale. Reconfiguration des rapports sectoriels, redéfinition des hiérarchies professionnelles », 7e congrès triennal de l’Association belge de science politique (« L’état face à ses transformations »), Mons, Belgique.

Animation de la recherche (sélection, 2017-2018)

  • 5 et 6 juin 2018, Conception, organisation et animation (avec l’équipe de l’ANR Capla) du colloque international « Travail et emploi à l’ère du capitalisme de plateforme », Paris-Dauphine.
  • 4 et 5 avril 2018, Conception, organisation et animation (avec V Lebrou, A.-C. Douillet et J. O’Miel) de la double journée d’étude « Franchir les frontières bureaucratiques. Acteurs et ressorts des débordements sectoriels dans l’action publique », Université de Lille.
  • 10 juillet 2017, Conception, organisation et animation (avec V. Lebrou) d’une section thématique au 14e congrès de l’Association française de science politique : « Redécouper les frontières de l’action publique : de quoi la “transversalité” est-elle le nom ? », Montpellier.

Participation à des recherches collectives

  • Depuis septembre 2017 : Membre du programme de recherche ANR « Fragmentation du travail, marchandisation du ’travail à-côté’ : le capitalisme de plate-forme et ses impacts sociaux » (CAPLA, resp. S. Abdelnour, IRISSO, Paris-Dauphine)
  • 2011-2014 : Membre du groupe de recherche « La protection sociale des métiers de la presse et du spectacle » (coord. P. Eveno), Université Paris 1, en partenariat avec le Groupe Audiens.
  • 2011-2013 : Membre de l’enquête « Du RMI au RSA : quelle adaptation aux métiers de la création artistique ? », menée par le Centre d’études de l’emploi (resp. B. Gomel, M. Grégoire, D. Méda et R. Shapiro) dans le cadre d’une subvention de recherche du Ministère de la Culture et de la Communication.
  • 2009-2012 : Membre du programme de recherche ANR « Intermédiaires de production artistique, autonomie et organisation de la création » (IMPACT, resp. L. Jeanpierre).
  • 2007-2009 : Membre du programme de recherche ANR « Encadrement et sociabilité des mondes ruraux (1960-2006) : revisite et regards contemporains » (resp. G. Laferté, CESAER, INRA-Enesad).

Statuts d’enseignement

  • Depuis 2017 : enseignant vacataire, université Lyon 2 et IEP de Lyon
  • 2016-2017 : ATER, IEP d’Aix-en-Provence
  • 2015-2016 : enseignant vacataire, université et IEP de Strasbourg
  • 2013-2014 : ATER, IEP de Strasbourg
  • 2010-2013 : doctorant contractuel chargé d’enseignement, université Paris 8

Matières enseignées

  • Cours généraux d’introduction aux sciences sociales du politique  : « Constitutions et institutions politiques comparées » (TD, L1, univ. Paris 8) ; « Science politique » (TD, 2A IEP de Strasbourg ; TD, 1A, IEP d’Aix-en-Provence), « Introduction à l’analyse politique » (TD, L1, univ. Lyon 2)
  • Cours thématiques sur l’état, l’administration et l’action publique  : « Sociologie de l’action publique » (TD, M1, univ. de Strasbourg ; TD, M1, univ. Lyon 2) ; « Politiques et administrations publiques » (TD, 4A IEP de Strasbourg), « Politiques locales » (TD, M1, univ. de Strasbourg) ; « Action publique nationale et européenne » (TD, 4A IEP de Strasbourg).
  • Séminaires d’initiation à la recherche et d’encadrement de mémoires : « Séminaire d’encadrement de mémoire de science politique » (TD, 4A IEP de Strasbourg) ; « Méthodologie et techniques d’enquêtes : analyse de l’action publique transnationale » (TD, M1, IEP d’Aix-en-Provence), « Méthodologies appliquées de l’analyse transnationale » (CM, M2, IEP d’Aix-en-Provence), « Méthodologie des sciences sociales » (TD, 2A, IEP de Lyon).